catégorie: | Actualités | Articles

Il y a dématérialisation et dématérialisation !

L’usage des signatures électroniques a explosé ces derniers mois ! Mais est-ce que cela signifie pour autant que les processus sont intégralement dématérialisés ? Une fois signé, où sont stockés, conservés les documents signés ? Et finalement, est ce que le processus amont de validation du document, objet de la signature, a-t-il été dématérialisé, sécurisé ?
Est-ce que dématérialiser un formulaire Word ou bien PDF, signifie que le processus est dématérialisé ?
Suivre un processus sous Excel, est ce que cela signifie que ce process est digitalisé et sécurisé ?
Faut-il commencer en mimant l’existant, en gardant ses faiblesses ? mais pour quelle valeur ajoutée ?
Est-ce qu’on dématérialise uniquement pour permettre d’avoir un accès à une information, car le télétravail est devenu de plus en plus présent dans nos organisations ? ou bien dématérialise-t-on pour améliorer notre fonctionnement ?

La crise sanitaire a mis en lumière les faiblesses de certaines organisations, notamment en matière de gouvernance et de gestion collaborative. Notre relation avec nos clients, partenaires, fournisseurs, usagers a aussi changé. Alors comment prendre en compte ces changements durables notamment pour continuer à innover dans son offre produit, dans son offre de service et ce, afin de satisfaire les nouvelles attentes.
Le moment est donc venu pour les entreprises de revoir certains processus, voire d’en réinventer d’autres. Les technologies actuelles sont matures et capables de répondre à bien des problématiques pour les soutenir et les accompagner dans leur transformation digitale.

Digitaliser une organisation est néanmoins un exercice qui nécessite de la méthodologie avant même de parler de solution. Rappelons que la transformation digitale est avant tout une nouvelle manière de créer de la valeur en réinterrogeant son modèle économique dans un contexte qui devient digital. Par conséquent c’est la transformation globale de l’entreprise qui est à prendre en considération dans cette mue digitale en prenant soin de travailler trois axes :

  • La relation avec le client et le modèle économique associée
  • L’organisation interne
  • Les autres partenaires de l’entreprise (fournisseur, prestataire, administration, …)

Il va falloir aussi dans un premier temps comprendre et savoir d’où l’on part. Chaque entreprise, chaque organisation ne part pas avec les mêmes bases.

Vous souhaitez obtenir des réponses à ces questions, découvrir en quoi l’offre EFALIA est en mesure de répondre à vos enjeux et de résoudre vos problématiques, alors contacter-nous. Nous pourrons vous donner un éclairage pragmatique sur la digitalisation des processus et des documents, sur les technologies, mais aussi avec des exemples concrets de mise en œuvre et ce dans les différents domaines : Finance, Ressource Humaine, Qualité, Commercial.

  • Christophe Bastard
    Christophe Bastard Directeur Marketing